Phalaenopsis

Phalaenopsis

Phalaenopsis

Sa répartition géographique est étendue, on la retrouve des Philippines jusqu’en Australie du nord et en passant par l’Indonésie. La phalaenopsis connait peut d’écart pluviométrique et les températures sont chaudes tout le long de l’année.

Une palette de couleurs impresionnantes est à son actif, sauf le bleu qui est ajouté par colorant artificiel, pitié pas ça !!!

la phalaenopsis ou l’orchidée papillon est présente dans nos intérieurs car elle est bien adaptée à nos mode de vie.

Une plante fleurie vulgarisée par sa production qui est du domaine industriel !

Toutefois, chaque secteur de distribution a son mot à dire.

En effet, la grande distribution nous fait du tors car elle propose des plantes boostées à l’azote, des lumières artificielles H 24 et j’en passe!

Ne vous étonnez pas qu’elles périclitent rapidement…

Mes conseils seront donnés pour une orchidée vendu chez des spécialistes et des connaisseurs.

Pour l’achat vous avez la préférence pour une phalaenopsis fleurie, observez également les racines, elles doivent être vertes ( ce qu’on appelle le vélamen) et qu’elles remplissent le pot qui est souvent transparent ! Les boutons floraux avant éclosion doivent avoir une légère brillance et ne pas se flétrir…

La feuille est oblongue et lègerement érigée, signe de vigeur.

En ce qui concerne l’entretrien, votre orchidée aime une lumière vive mais sans le soleil direct, une température idéal de 18-24°c durant l’hiver est idéal. A plus d’un mètre de la fenêtre vos chances de la voir refleurir s’amenuisent !

Un bain 1 fois par semaine est souvent préconisé, ne gardez pas l’eau au fond, surtout pas de contact permanent avec l’eau, une légère pulvérisation d’eau peut corriger l’air trop sec de nos intérieurs.

Après la floraison, votre phalaenopsis mérite toujours vos soins de manière durable et choyez la comme vous le faisiez durant sa floraison…

Si les hampes florales (tige florale) sont toujours vertes, compter de la base de la plante 3 nœuds et couper au dessus, elle repartira quelques temps après pour une floraison  axillaire (sur le coté), cela prolongera votre plaisir.

Concernant le rempotage, uniquement avec un substrat spécial orchidée, quand à lui il se fera tous les 3 ans. Il est d’usage de s’employer à l’engraisser une fois par mois jusqu’à la prochaine floraison, et durant la floraison stopper l’engrais.

Parfois sur l’ancienne hampe se forme une plantule (une nouvelle pousse) qui donnera une nouvelle plante, lorsque les racines aurant 4 centimètres, rempotez la et patientez ? Ses gènes seront identiques au pied mère.

Cette belle plante  mérite notre amour et la passion qu’on lui apporte sont tout à fait légitime. J’en suis convaicu !

 

Rouge coquelicot à votre service

No Comments

Post A Comment